La pollinisation

La pollinisation peut se produire par le vent …

 
Thumbnail

 

…ou grâce aux insectes (bourdon des prés, abeille domestique, flambé, citron, syrphe ceinturé…)

Lien vers les recherches de ces insectes pollinisateurs

Comment l’abeille pollinise une fleur ?

Thumbnail

 

L’abeille arrive vers une fleur (attirée par les couleurs des pétales) pour récolter du nectar.

Lien pour les recherches sur l’abeille et le nectar avec Gilles, l’apiculteur.
 

Pour la sauge, c’est particulier.

Thumbnail

 

L’abeille entre dans la fleur, appuie sur la palette, les étamines descendent ; étamines qui déposeront les grains de pollen sur le dos de l’insecte ; insecte qui ira ensuite polliniser une autre fleur.

Les grains de pollen se collent au stigmate.

Soit la fleur n’est pas de la même espèce, rien ne se passe.

Soit la fleur est de la même espèce, il y a une reconnaissance chimique.

Un tube pollinique se forme.
La cellule mâle descend vers l’ovaire pour féconder un ovule qui sera la graine.

Thumbnail

 

Après la fécondation, le pistil se transforme en fruit ; les ovules se transforment en graines.

Lorsque les graines sont mûres, le fruit s’ouvre et les graines se dispersent.

Elles peuvent être transportées :

* par le vent (peuplier, érable sycomore, frêne, pissenlit…)

 

* par l’eau (aulne, noix de coco…)

* par les animaux (écureuil et noisettes, grive et gui, blaireau et bardane, enfant et pomme…)

Lien vers les recherches des transporteurs de graines

Thumbnail

 

Si la graine trouve de bonnes conditions, une nouvelle plante poussera à son tour.

 

Les élèves du cycle 3

 

Article dans le site du Parc National des Écrins

 

Quelques applications pour tester tes connaissances :

Auteur : élèves Le Freney d'Oisans
Publié le 17/06/2019
Modifié le 17/06/2019